> "Avec ce pavé parisien trouvé et successivement réduit onze fois, Jean-Baptiste Caron s’attaque au grès brut, au matériau rudimentaire, à la sculpture dans ce qu’elle a de plus tangible. Le procédé de réduction par cuisson, outre la gageure qu’il représente, ôte au pavé ses connotations éventuelles pour ne plus insister que sur ses qualités formelles, et conduire à sa sublimation."

Victorine Grataloup

2010-2012, dimensions variables, grès