> "L’oeuvre de Jean-Baptiste Caron s’intéresse aux relation entre art et science. L’artiste interroge les multiples glissements permanents d’un état à un autre de la matière, dans ses variations les plus infimes.
En établissant ainsi une connexion permanente entre le cosmique -l’univers et ses lois - et l’intime - le corps humain dans ce qu’il a de plus charnel - Jean-Baptiste Caron fait naître une poésie du presque rien.
Le Petit Attracteur (2012) qui tient à la fois de la sculpture, de l’instrument de laboratoire et de la fiction poétique, joue de l’opposition vertigineuse des matériaux : bloc anguleux de béton, massif et géométrique et minuscule pelotte de poussière moulée par le nombril de l’artiste. Cette construction souligne avec humour et délicatesse les préoccupations plastiques de l’artiste, toujours entre lourd et léger, pesanteur et apesanteur, physique et métaphysique. Cette pelotte de poussière, que l’auteur s’ingénie à mettre en lévitation, fait référence à un effet mécanique insolite du corps humain - la production quotidienne, dans le nombril, de peluches constituées d’accumulations de fibres et de poussières - traduisant les effets de la force gravitationelle sur le corps.
Le titre fait référence au Grand Attracteur : un super amas de galaxie très massif dont la force d’attraction opère sur notre galaxie, la voie lactée, ainsi que des galaxies voisines."

Michèle Moutashar

2012, béton, plastiques, miroir , poussière