> "Le volume sphérique de "Mécanique du vivant" n'a pas le comportement auquel on s'attend. Au lieu de rouler en ligne droite, il prend une trajectoire inattendue qui finit en spirale. La spirale, l'une des formes les plus répandues dans la nature symbolise aussi pour l'artiste la conquête de son propre centre de gravité. Où se trouve le point d'équilibre, le centre d'inertie ? La courbe obtenue, proche d'une spirale de Fibonacci, dite aussi spirale d'or, est virtuellement sans limite."

Nathalie Desmet

2012, béton, polystyrène, pvc,  Ø40cm